Skip to content

Résultats de la votation

23 octobre 2011

Voici les résultats actuels de la votation de ce jour:

  • Bussy: 54 OUI, 125 NON (participation 64.4%)
  • Morens: 29 OUI, 49 NON (participation 72.5%)
  • Rueyres: 120 OUI, 65 NON (participation 74.6%)
  • Sévaz: 71 OUI, 28 NON (participation 58.9%)

Le détail se trouve ici.

Malheureusement, le crédit est donc refusé, malgré 274 OUI contre 267 NON. En effet, la double majorité était nécessaire et deux Communes ont refusé le crédit.

Le projet ne se réalisera donc pas.

Le sort de l’école sera jeté demain

22 octobre 2011

Dans 24 heures, nous saurons si le crédit de construction est accepté ou non par la population de nos quatre villages.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, vous avez encore jusqu’à demain (dimanche 23 octobre) à 10h pour déposer votre enveloppe de vote au bureau de vote ou alors vous pouvez passer entre 11h et 12h en personne au bureau de vote.

L’occasion vous est donnée de vous exprimer alors profitez-en!

Des nouvelles vous seront données ici demain dans la journée.

Dans deux semaines…

10 octobre 2011

Le temps passe très vite: dans deux semaines, nos représentants aux chambres fédérales seront élus et le sort de notre future école sera scellé. En effet, c’est le 23 octobre que nous autres, citoyens des Communes de Bussy, Morens, Rueyres-les-Prés et Sévaz, devrons nous prononcer sur le crédit de construction pour le complexe scolaire. Un montant d’environ 4.6 millions à la charge de nos Communes pour nos enfants durant les 50 prochaines années.

J’encourage vivement chacun à se prononcer pour cette votation importante pour nos villages et surtout pour nos enfants.

Que nous coûterait un « non »?

29 septembre 2011

En cas de « non » lors de la votation du 23 octobre, le projet sera soit abandonné purement et simplement, soit repoussé.

Dans les deux cas, les quatre Communes devront se demander comment répondre à la problématique du manque de salles (pavillons, transformations, constructions, etc.). Le comité de direction de notre association ne peut bien évidemment pas se prononcer sur le sujet, faute de compétence. Le but de notre association est de construire et de gérer un complexe scolaire pour un endettement de moins de 5 millions de francs. La création d’un complexe scolaire est apparue comme une nécessité lors de l’adoption des statuts par nos assemblées communales. Ceci étant, un abandon pur et simple du projet reviendrait à lancer à nouveau dans quelques années un nouveau projet de complexe scolaire et à surfaces égales, le coût serait à peu près identique. Tout ceci nous a mené à l’hypothèse que si nos Communes refusent le crédit le 23 octobre, la construction d’un complexe scolaire ne sera que repoussée.

Mais alors, que nous coûterait cette procrastination? Nous avons voulu en avoir le coeur net et l’avons évalué. Pour cela, nous avons tenu compte tout d’abord de la mise en place de deux classes provisoires dans des modules pavillonnaires. Ces pavillons peuvent faire l’objet de subvention de la part du canton de Fribourg, remboursable partiellement si ces pavillons sont utilisés moins de 10 ans. Contact a été pris avec une société spécialisée dans la vente de pavillons pour en évaluer le prix. Mais les pavillons ne sont pas le seul surcoût du report du projet de construction: il faut également tenir compte du renchérissement (qui doit être rapporté à la valeur d’aujourd’hui). En effet, comme nous le savons tous, les prix n’ont pas tendance à baisser sur le long terme, mais bien au contraire à augmenter, ce qui induit qu’un projet identique aurait un prix plus élevé dans quelques années qu’aujourd’hui. Nous avons donc évalué ce deuxième élément.

Au final, nous obtenons le prix du « surcoût » résultant du report du projet. En réalisant un projet identique dans 3 à 10 ans, nous aurions un coût supplémentaire de 250 à 370 francs par an et par habitant; il ne s’agit là que de l’augmentation des coûts et pas du tout de la construction de l’école elle-même qui est évaluée à environ 328 francs par an et par habitant. En repoussant le projet, nous en venons donc à presque doubler la charge financière par habitant.

Voter « non » le 23 octobre, c’est dire choisir l’éventualité d’une très forte augmentation de charges communales à long terme, même si les coûts seraient vraisemblablement plus bas durant les années d’école pavillonnaire.

La soirée d’information a eu lieu

10 septembre 2011

Mardi dernier, 6 septembre, a eu lieu à Rueyres-les-Prés une soirée d’information en vue de la votation du 23 octobre prochain.

Vous pouvez télécharger ici la présentation ainsi que le compte rendu du journal La Broye:

Le matériel de vote sera prochainement envoyé à tous les citoyens actifs de nos quatre Communes. Chacun est vivement encourager à donner son avis en exerçant son droit de vote.
Si vous avez encore des questions ou envie de faire des remarques, n’hésitez pas à utiliser notre blog pour vous exprimer.

Une école unique, quels avantages ?

3 septembre 2011

Je me permets de reprendre ici un commentaire de Sylvie Felder Terreaux, enseignante de notre cercle scolaire:

L’école a beaucoup changé depuis quelques années. Elle a évolué sur plusieurs plans : dans l’apprentissage des élèves mais également dans l’enseignement.
Les enfants gagnent sur de nombreux points à se retrouver sur un même site scolaire. Les élèves se socialisent davantage et développent l’esprit d’entraide. Les échanges sont bien plus nombreux. Ils peuvent profiter également de travailler en petits groupes ou en ateliers (possibilités d’échanges entre classes). Par exemple : les élèves séparés dans deux classes à deux degrés pourront se retrouver plus facilement pour des leçons communes ou en jouant ensemble lors des récréations. Dans ce futur complexe scolaire, ils profiteront de locaux spacieux et agréables où un aménagement de qualité améliorera les différentes manières d’étudier. Les classes pourront bénéficier d’un matériel informatique performant : ainsi, il sera utilisé de manière optimale.

Les enseignants collaborent bien plus souvent qu’auparavant : ils élaborent ensemble les programmes (de l’école enfantine à la sixième année primaire), coordonnent les activités pédagogiques, échangent leurs compétences, gèrent les situations difficiles, organisent diverses manifestations (camp de ski, camp vert, clôture, journée de Noël, …), mettent en place des projets d’établissement efficaces (règles de vie communes, travail approfondi d’une matière par exemple, la lecture) et bien plus encore.
Beaucoup de personnes extérieures interviennent régulièrement dans le cadre de l’école : le dentiste scolaire, la police (leçons de conduite à vélo), les maîtres d’appui ou MCDI, les catéchistes, … Tous ces intervenants iront dans un seul lieu plus agréable pour rencontrer et aider les élèves.
On peut relever également le gain de temps pour se rendre à la gymnastique sans utiliser les bus. Les horaires seront ainsi harmonisés (HARMOS) pour toutes les classes primaires.

Le fait d’être dans un environnement commun, un seul bâtiment scolaire, facilite et améliore énormément toutes ces interactions. Une seule école, c’est tout simplement appartenir et s’identifier à une unité.

Les enseignants du cercle scolaire de Bussy-Morens-Rueyres-Sévaz

Soirée d’information le 6 septembre 2011

21 août 2011

La votation populaire pour le crédit de construction aura lieu le dimanche 23 octobre prochain. Afin d’informer clairement et précisément la population de nos quatre village (et tous ceux qui sont intéressés), une soirée d’information aura lieu

le mardi 6 septembre 2011 à 20h00 à la grande salle de Rueyres-les-Prés.

Ne manquez surtout pas ce rendez-vous durant lequel le comité de direction vous présentera tous les éléments permettant de voter en connaissance du sujet le 23 octobre prochain. Vous pourrez également poser toutes vos questions au comité de direction ainsi qu’aux architectes qui seront présents au cours de cette soirée.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.